Un AVC : Quels sont les symptomes, les precautions ?

Les séquelles qu’inflige un accident vasculaire cérébral sont bien douloureuses ou mortelle. Pourtant, beaucoup continue de négliger ce mal en attendant des jours avant de se faire diagnostiquer, quand bien même qu’apparaissent les premiers symptômes inévitables. On devrait savoir que les premières heures des symptômes d’AVC déterminent la suite de votre vie. Vous ne savez peut-être pas comment ça se manifeste, découvrez dans cet article les symptômes, les manifestations et les moyens de luttes contre les accidents vasculaires cérébraux.

Que faut-il savoir d’un accident vasculaire cérébral ?

Encore appelé AVC, un accident vasculaire cérébral est l’arrêt d’un flux du sang au niveau du cerveau. C’est-à-dire, la rupture d’une artère du sang au niveau du cerveau. D’une manière ou d’AVC endommage les cellules d’oxygène. En effet, une cellule cérébrale a besoin constamment de l’oxygène et de glucose, dès que le flux sanguin est interrompu, en quelques minutes, cela peut entraîner des troubles artériels et la douleur artérielle. Chaque personne a un organisme différent, ce qui explique que parfois, une personne peut recouvrer la santé après un accident vasculaire cérébral tandis que d’autres traineront ces troubles pour toujours. Et ce sont là les grandes questions se posent.

Quels sont les types d’AVC ?

Il y a plusieurs types d’accident vasculaire cérébral. Cependant, tous les types de ce mal du cerveau doivent être sérieusement traité.

Accident vasculaire cérébral ischémique : l’AVC ischémique est le premier type à connaître et suppose qu’un caillot de sang ne permet pas au vaisseau sanguin de cerveau de couler normalement. Le caillot est la poche du sang dans l’organisme. Cela explique qu’une partie du cerveau est en manque de sang.

Accident vasculaire cérébral hémorragique : dans ce cas, une artère dans le cerveau est rompue. Il y aura donc hémorragie dans le tissu cérébrale. Cela a lieu généralement quand les artères se détériorent avec l’âge ou causé par une hypertension artérielle.

Accident vasculaire cérébral ischémique transitoire : ici, il s’agit du blocage temporaire d’un caillot du sang. Les symptômes qu’on peut ressentir peuvent durer quelques minutes. Mais le risque de mourir est grand. C’est pour cela il vous faut suivre un traitement. Comme dans l’autre, le risque de ne pas voir un agent de santé dans les minutes qui vont suivre peut tuer. Toutefois, dès que la douleur cérébrale fait apparaître des symptômes, après les minutes, il faut faire appel à une agence d’urgence médical. Les signes de ce mal sont préventifs. Aussi longtemps que les signes vont apparaître, plus grand le mal va grandir.

Quels sont les précautions à prendre quand on soupçonne l’AVC ?

Si vous êtes un secouriste, il faut quand même bien vous prendre pour arriver à sauver une personne qui fait la crise d’AVC. Si vous n’aviez pas des notions sur ce type de secours, vous pouvez néanmoins demander à la personne de faire quelques gestions qui pourront le sauver la vie : tels que de sourire, de parler ou de souler les bras de façon répétée. Mais si le patient est incapable, c’est peut-être un cas évoluer. Dans ce cas, aidez le à se tenir sur les fesses, et le mettre en position latérale, puis appelez immédiatement l’urgence sanitaire. Après ces précautions, il a plus de chance de survivre. S’il suit vite un traitement, il pourrait aussi guérir des artères rompues. 

 

 

La bague de ronflement pour le ronfleur

L’anneau anti-ronflement est un moyen sûr et efficace d’aider les personnes qui ronflent. L’anneau anti-ronflement est un produit conçu pour arrêter le ronflement. C’ est