Tout savoir sur les protections urinaires

Sujets à de l’incontinence urinaire, vous ne pouvez plus faire un pas sans que vous craigniez une catastrophe. Pour éviter cela, vous pouvez utiliser des protections urinaires qui vous permettront de vous sentir plus à l’aise. Découvrez dans cet article dans quel cas on doit utiliser une protection urinaire, quels sont les différents types de protection et comment vous pouvez vous faire rembourser vos protections urinaires ? 

Quand doit-on utiliser une protection urinaire ? 

Une fois que vous avez mis en place toutes les précautions pour éviter d’avoir des fuites urinaires comme ne pas boire en quantité excessive notamment le soir, arrêter de fumer, perdre du poids, calmer vos toux excessives, entraîner votre vessie, il vous reste comme solution de porter des protections urinaires. Quelles soient diurnes ou nocturnes, les fuites urinaires sont invalidantes dans la vie quotidienne. Pour cela, il existe de nombreuses protections comme la protection ontex.

Quels sont les différents types de protection urinaires ?

Ayant pour objectif d’absorber l’urine et de réduire les odeurs, les protections peuvent prendre différentes formes : 

  • Les couches ou les changes complets. Il en existe de différentes tailles et de niveaux de protections différentes. Elles permettent aux personnes souffrant de continence sévère de pouvoir vivre plus aisément. Elles peuvent être portées par des personnes alitées ou non. Si la personne est alitée, il faudra l’aide de quelqu’un pour l’enfiler. Elle ne demande pas de porter un filet ou de culotte supplémentaire. Une fois que la protection est pleine, un élément indique quand il faut en changer. 
  • Les slips absorbants. Ces derniers prennent la forme d’un slip et s’enfilent comme tel. Tout comme le change complet, ils conviennent aux personnes souffrant d’une forte incontinence. 
  • Les protections anatomiques. Elles sont applicables sans l’aide de quelqu’un. Elles conviennent aux personnes ayant une incontinence faible à modérée. Elles fonctionnent comme les serviettes hygiéniques pour les femmes. Elles sont à fixer sur la culotte grâce à une bande adhésive. Elles permettent à la personne qui la porte d’être au sec et préviennent des érythèmes. 
  • Les slips de maintien et filets. Elles complètent les protections anatomiques pour une meilleure protection. 
  • Les protections avec ceinture. Elles s’accrochent à l’aide d’un adhésif auto-agrippant que l’on place autour de la taille. Ce qui permet aux personnes incontinentes et ce, quel que soit leur poids, de pouvoir profiter d’une protection adaptée à leurs besoins. 

Comment se faire rembourser ses protections urinaires ? 

Ayant un coût très élevé, les protections urinaires ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. En effet, elles sont prises en charge par l’allocation personnalisée d’autonomie. Dédiée au plus de 60 ans, cette allocation ne fait pas l’objet d’une condition de ressources. Si la personne concernée par les fuites urinaires n’a pas atteint cet âge, elle doit se rapprocher de sa Maison Départementales pour les Personnes Handicapées (MDPH) afin d’obtenir la prestation de compensation du handicap. Pour compléter les frais liés à l’achat de protection urinaire, quelques mutuelles complètent le reste à payer. Pour cela, référez-vous aux tableaux de garanties pratiquées par les différentes mutuelles. 

La bague de ronflement pour le ronfleur

L’anneau anti-ronflement est un moyen sûr et efficace d’aider les personnes qui ronflent. L’anneau anti-ronflement est un produit conçu pour arrêter le ronflement. C’ est